Imprimer Imprimer Partager Partage
Facebook Twitter Google +

Octobre 2020 : lancement des travaux à La Maison du Lac de Grand-Lieu

Oct 22, 2020
Marion Jacques

Pour celles et ceux qui nous ont récemment rendu visite, vous avez peut-être remarqué un petit remue-ménage à l’arrière du bâtiment d’accueil… À partir du 26 octobre prochain, le Département de Loire-Atlantique engage des travaux à La Maison du Lac de Grand-Lieu !

Les objectifs principaux : renforcer ses missions de Centre de ressources et d’éducation à l’environnement, optimiser l’accueil des différents publics et créer un nouveau parcours de visite. La Maison du Lac de Grand-Lieu restera ouverte au public pendant cette première étape du chantier prévue sur 6 mois.

 

Un nouvel accueil, des espaces supplémentaires et un préau

En offrant un point de vue singulier et un espace pédagogique sur les rives du plus grand lac naturel de plaine de France en hiver, La Maison du Lac de Grand-Lieu permet à tous les publics de découvrir la richesse de l’un des patrimoines naturels les plus remarquables de Loire-Atlantique. En tant que centre d’éducation à l’environnement, nous agissons pour le partage des connaissances et la médiation scientifique sur les milieux humides, à travers un parcours de visite et une programmation d’animations pédagogiques et culturelles. La Maison du Lac de Grand-Lieu est également reconnue comme centre de ressources impliqué dans des réseaux nationaux et internationaux.

« Depuis son ouverture il y a 6 ans, les enjeux environnementaux sont devenus une préoccupation centrale pour l’avenir de nos sociétés. À l’échelle mondiale, la biodiversité décline à une vitesse sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Dans ce contexte d’érosion de la biodiversité et de changement climatique, le Département de Loire-Atlantique veut renforcer les missions de ce centre d’éducation à l’environnement en faveur de la compréhension des zones humides, pour mieux sensibiliser le grand public à la préservation des milieux naturels. Cet engagement départemental est d’autant plus important que les milieux humides sont un marqueur de la Loire-Atlantique : ils représentent 7% de sa superficie et la classent deuxième département de France pour l’importance de ses zones humides. » souligne Philippe Grosvalet, président du Département de Loire-Atlantique.

Avec l’affirmation de ce positionnement, La Maison du Lac de Grand-Lieu prend une nouvelle dimension, qui se traduit par différents aménagements du site à partir de la fin du mois d’octobre 2020. Les objectifs : optimiser l’accueil de tous les visiteurs – groupes, comme individuels ; et renforcer la compréhension globale des zones humides et l’expérience de visite, en particulier celles de l’exposition permanente, des jardin et chemin pédagogiques et du Pavillon.

 

Objectif des travaux : conforter les missions de La Maison du Lac de Grand-Lieu

Optimiser l’accueil de tous les publics

Pour les individuels, réaffirmer le rôle de La Maison du Lac de Grand-Lieu comme centre d’information et d’accueil : en mettant à disposition de tous les visiteurs de multiples fonctions informatives sur le lac et ses acteurs ainsi que différents services (boutique, boissons, accès toilettes…) ; et ce dès l’entrée sur le site, avant même tout achat de billet de visite.
Pour les groupes, augmenter la capacité d’accueil et s’adapter aux besoins des différents publicsvisites scolaires, séminaires professionnels, conférences : en créant une salle supplémentaire de 60m² et un préau ; ainsi qu’en favorisant la fonctionnalité et la polyvalence du centre documentaire avec, entre autres, la création d’un espace de repos et d’attente pour le public.

Renforcer la compréhension globale des zones humides – marqueur naturel identitaire de Loire-Atlantique – et l’expérience de visite

Renouveler l’exposition permanente dans une perspective de compréhension des grands enjeux environnementaux liés à la préservation des zones humides : le visiteur sera invité à prendre part à un voyage immersif dans le lac de Grand-Lieu, jusqu’à la découverte planétaire des zones humides.
Faire du jardin pédagogique un espace de découverte ludique et à part entière en créant un « jardin d’eau » intégré au parcours d’exposition.
Optimiser le rythme et les conditions de découverte du chemin pédagogique en créant notamment une balade sonore pour les visiteurs libres.
Recréer le parcours de découverte des milieux naturels du lac au Pavillon, fondé sur une approche sensible et d’émerveillement, avant de découvrir le lac de Grand-Lieu depuis la terrasse d’observation. La scénographie sera également revisitée.

 

La Maison du Lac de Grand-Lieu : une vocation éducative, touristique et d’expertise

Propriété du département Loire-Atlantique et du Conservatoire du littoral, La Maison du Lac de Grand-Lieu est gérée par Loire-Atlantique développement, agence d’ingénierie qui accompagne les acteurs du département Loire-Atlantique dans un développement local équilibré, en phase avec les transitions énergétique, numérique et écologique.

En tant que site de visite et d’information grand public, ses actions s’articulent autour de 3 missions :

  • une mission d’éducation à l’environnement et, en particulier, à la protection de la biodiversité et la valorisation des milieux humides ;
  • une mission culturelle, à travers des animations ludiques et pédagogiques, orientées sur les milieux naturels, accessibles à tout public (habitants, touristes, jeune public, familles…) ;
  • une mission de vulgarisation scientifique, afin de sensibiliser un large public.

En tant que centre de ressources sur les zones humides en Loire-Atlantique, ses objectifs à terme sont :

  • d’impulser et coordonner une mise en réseau des grandes zones humides départementales ;
  • d’affirmer son activité d’expertise et se positionner comme structure référente sur les zones humides au niveau départemental, national et européen.


Les chiffres clefs de La Maison du Lac de Grand-Lieu

+ de 20.000 personnes touchées par les actions de médiation dont 15.000 entrées payantes accompagnées d’un médiateur scientifique.
+ de 3000 auditeurs – scolaires et étudiants – accueillis en journées complètes autour de projets pédagogiques.


Crédits photo : V. Bauza ; M. Montoux