Imprimer Imprimer Partager Partage
Facebook Twitter Google +

Journée mondiale des oiseaux migrateurs 2020

Mai 07, 2020
Communication Maison du Lac

Samedi 9 mai 2020, célébrons la Journée mondiale des oiseaux migrateurs !

La Journée mondiale des oiseaux migrateurs, ou JMOM pour les connaisseurs, est une campagne de sensibilisation organisée deux fois par an, les deuxièmes samedis des mois de mai et octobre. En 2020, elle se tiendra les samedis 9 mai et 10 octobre. Objectif : à travers ces deux rendez-vous annuels, sensibiliser à la protection des oiseaux migrateurs et de leurs habitats… Ni une ni deux, en voilà une mission pour La Maison du Lac de Grand-Lieu !

Affiche-JMOM-2020

 

La JMOM, un rendez-vous international

Affiche-JMOM-2018A l’origine de l’événement, trois instances partenaires fondatrices : la Convention sur la conservation des espèces migratrices (CMS), traité international pour la protection des espèces animales migratrices, signé en 1979 ; l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA), second traité développé par la CMS et le Programme des Nations unies pour l’environnement ; et Environnement pour les Amériques (ETA), organisation qui œuvre à la conservation des oiseaux à travers le continent américain.

La première édition de la JMOM s’est tenue en 2006, organisée sur l’exemple de l’International Migratory Bird Day (IMBD) célébré à travers le continent américain depuis 1993. Depuis, à chaque édition sont organisées des actions afin de sensibiliser le public et connecter les participants à travers le monde : mise en place de programmes éducatifs et d’expositions, organisation de conférences et de sessions de nettoyage de plages et rivières, visite de sites d’observation ornithologique etc.

Affiche-JMOM-2019

A chaque année sa thématique ! Alors que 2018 appelle à la coopération internationale et 2019 s’attaque à la pollution plastique, l’année 2020 célèbre ces oiseaux qui « unissent notre monde » en le parcourant le long des voies migratoires. Cette thématique met également en lumière la notion de connectivité écologique, c’est-à-dire l’ensemble des liens qui existent entre écosystèmes, essentiels à leur bon fonctionnement et leur capacité à se reconstruire. La connectivité écologique est indispensable à la survie des oiseaux migrateurs et, de manière plus globale, à la protection de la biodiversité et à un développement durable.

 

L’objectif de la JMOM : sensibiliser à la protection des oiseaux migrateurs

Un certain nombre de « Journées mondiales » visent à mettre en lumière des situations à risque, des populations en danger : la JMOM s’inscrit pleinement dans cette démarche.

Les oiseaux migrateurs jouent un rôle fondamental dans l’équilibre des écosystèmes : mais leurs habitats sont aujourd’hui mis à mal et menacés, en particulier par les activités de l’homme, la pollution et le changement climatique. Chaque habitat constitue une aire géographique et revêt une fonction bien précise pour ces oiseaux qui parcourent chaque année des milliers de kilomètres : l’une leur permet de se nourrir, l’autre de se reproduire, encore une autre d’hiverner etc. Ces aires géographiques fonctionnent en réseau : une seule d’entre elles est dégradée et c’est toute l’espèce migratrice qui est en danger.

L’objectif de la JMOM est donc double :

  • informer le grand public sur le sujet des oiseaux migrateurs: qu’est-ce que la migration ? Quelles sont les espèces concernées ? Pourquoi protéger leurs habitats est-il si important ? Quelles sont les menaces qui pèsent sur eux ? Etc.
  • sensibiliser et alerter : sur l’importance de protéger les habitats au regard des menaces actuelles, sur la fragilité des écosystèmes et sur une nécessaire coopération internationale pour mener à bien ces missions et protéger les espèces.

 Suivez les oiseaux migrateurs dans leur long périple à travers cette vidéo simple et ludique ! 🤓

 

La JMOM au cœur de notre mission

logo-mbpDepuis 2017, La Maison du Lac de Grand-Lieu est membre du Migratory Birds for People (MBP), un réseau de plus de 30 centres de sensibilisation aux zones humides situés sur les voies migratoires de nombreuses espèces d’oiseaux, en Europe et en Afrique de l’Ouest. Audrey Cadou, responsable de médiation scientifique pour La Maison du Lac de Grand-Lieu, assure également la traduction des bulletins d’information du MBP pour les sites francophones.

Les actions mises en place dans le cadre de la JMOM s’inscrivent donc pleinement dans la mission de La Maison du Lac de Grand-Lieu : valoriser les milieux humides, en Loire-Atlantique particulièrement et à travers le monde, plus généralement.

Accueil-MBP-2018-photo-groupe-terrasse-site

La Maison du Lac de Grand-Lieu et la terrasse du Pavillon Guerlain accueillent l’édition 2018 de la réunion annuelle du MBP

Depuis 2018, la JMOM est l’occasion pour La Maison du Lac de Grand-Lieu ainsi que d’autres centres du MBP d’organiser une collaboration entre établissements scolaires. Dans chaque centre, des élèves de cycle 3 (CM2 et 6ème) sont accueillis pour une journée de sensibilisation à la protection des zones humides : des actions pédagogiques, orientées sur la thématique de l’année de la JMOM, sont menées tout au long de la journée. À La Maison du Lac de Grand-Lieu, elle se déroule en collaboration avec les gestionnaires de la réserve naturelle nationale (Société Nationale de Protection de la Nature) et de la réserve naturelle régionale (Fédération des chasseurs de Loire-Atlantique).

En lien avec sa mission de médiation scientifique, c’est l’occasion pour La Maison du Lac de Grand-Lieu de porter un projet d’éducation à l’environnement et pluridisciplinaire : sciences, géographie et éducation à la citoyenneté, il y en a pour tous les goûts ! En 2018, chaque établissement a ainsi travaillé sur une espèce migratrice emblématique de son environnement (la Spatule blanche, pour les élèves que nous avons reçus). En 2019, les participants ont été sensibilisés à la pollution plastique.

 

La JMOM à La Maison du Lac de Grand-Lieu

JMOM2019-senegal-1-WIA-creditMbam2019

Et concrètement, comment ça se passe ? Avant le jour J(MOM), chaque classe constitue un dossier comprenant la présentation de l’école, la photo de classe ainsi que des textes rédigés par les élèves sur « leur monde idéal ». Tous les dossiers sont ensuite partagés entre les différentes classes participant au projet.

Dans la semaine précédant l’événement, une vidéo-conférence est organisée afin de réunir tous les participants : une manière de se rencontrer virtuellement, se saluer et se sourire, en dépit des kilomètres qui les séparent ! C’est également l’occasion de parler oiseaux migrateurs et des obstacles qu’ils rencontrent au cours de leur périple ; et d’élargir la discussion aux conditions d’éducation dans les différents pays représentés.

JMOM-a-la-MDL-2019-1

Une fois la JMOM passée, les classes s’échangent les photos et vidéos réalisées lors des journées sur site : elles permettent de conserver le lien avec les camarades rencontrés par vidéo, d’échanger les découvertes réalisées sur chaque site et de résumer ce que les élèves en retiennent et apprécient.

 

 

La JMOM en 2020 ? Rendez-vous en octobre !

Deux classes (de Bouaye et Loireauxence) avaient répondu à l’appel du samedi 9 mai 2020 ! Et l’ensemble des partenaires était d’ores et déjà sur les starting-blocks. La fermeture temporaire de La Maison du Lac de Grand-Lieu, en lien avec l’épidémie du coronavirus, ne nous permet malheureusement pas de mettre en place et faire vivre cet évènement.

La connectivité écologique : cette thématique 2020 est pourtant plus qu’appropriée à la période de crise sanitaire que nous vivons en ce début d’année. « De nombreuses espèces d’oiseaux sont en déclin dans le monde entier, et la perte et la destruction continues de la nature sont également liées aux types de maladies infectieuses que nous combattons actuellement » déclarait Amy Fraenkel, secrétaire exécutive de la CMS, le 28 avril 2020. « Nous pouvons utiliser la période actuelle pour réfléchir et renouer avec la nature en nous engageant à aider les oiseaux migrateurs où qu’ils se trouvent ».

Toute l’équipe de La Maison du Lac de Grand-Lieu compte bien se rattraper sur la seconde session, le samedi 10 octobre prochain ! Elle sera l’occasion d’associer la JMOM à une prise de conscience de nos modes de développement et de consommation, qu’il nous faut raisonner et rendre plus durables ; ainsi qu’à une réflexion collective sur une solidarité entre les peuples du Nord et du Sud.

JMOM2019-senegal-3-WIA-creditMbam2019JMOM2019-senegal-2-WIA-creditMbam2019

JMOM-a-la-MDL-2019-2

 

 

 

 

 

Ramassage des déchets, sensibilisation aux espèces et aux espaces naturels, observations… Du delta du Saloum au Sénégal au lac de Grand-Lieu en France, les enfants s’activent !

 

Et moi, qu’est-ce que je peux faire ?

En attendant de pouvoir nous retrouver, suivons les conseils du « World Migratory Bird Day » : chacun à son échelle, nous pouvons tous agir et participer à la protection des oiseaux migrateurs ! Ils vous diront un grand merle-si 😉

  • Faisons de nos jardins des lieux d’accueil sympa pour les oiseaux et mettons-leur à disposition des abris ou points d’eau (en été). Il est également possible de leur laisser de la nourriture (en hiver), mais assurons-nous qu’elle soit saine et sans danger pour eux.
  • Gardons un œil sur nos animaux de compagnie et assurons-nous qu’ils n’aient pas accès aux zones accueillant des oiseaux.
  • Apprenons et communiquons ! Informons-nous sur les oiseaux migrateurs et parlons du sujet avec notre entourage proche. De petites discussions peuvent mener à de grandes transformations, comme dirait un certain colibri 😉
  • Observons les oiseaux qui nous entourent pour mieux les connaître. Certaines applications telles que BirdLab ou NaturaList permettent d’associer une dimension ludique et collective à l’observation.
  • Participons au concours photo « les oiseaux dans votre jardin/dans votre ville » et partageons nos photos d’oiseaux sur les réseaux sociaux avec le hashtag #birdsconnectus

JMOM-observer-la-nature

JMOM-proteger-les-oiseaux

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo Sénégal : Mbam2019 – Wetlands International Afrique